• Accueil

     

     

    Bonjour et bienvenue sur mon blog de Street Art.  Vous trouverez des oeuvres récentes et anciennes, en état d'origine ou abimées. Certaines vous pourrez les retrouver, d'autres ont disparues. Ce qui fait le charme du Street Art, c'est qu'il est éphémère.

     L'art urbain ou street art est un mouvement artistique contemporain. Il regroupe toutes les formes d’art réalisées dans la rue, ou dans des endroits publics, et englobe diverses techniques telles que le graffiti rapide sur mur, la réclame, le pochoir, la mosaïque, le sticker, l'affichage, voire le yarn bombing ou les installations. C'est principalement un art éphémère vu par un large public

    ++++++++++++

    J'essaie de mettre le nom de l'artiste et le lieu où j'ai photographié l'oeuvre. Certaines signatures sont difficiles à déchiffrer, dans ce cas, j'écris "artiste inconnu".  N'hésitez pas à me signaler des erreurs, le nom des artistes inconnus  si vous les connaissez et tout ce qui fera avancer ce blog. Merci et bonne visite.

    Sur la bannière une oeuvre de Hugo Sousa aka aiem Près de la "Casa da Musica" - Porto (Portugal)

    ++++++++++++

    Ce Blog n'est destiné qu'à promouvoir le travail des artistes et à les faire connaître.

     

    Chaque page de l'accueil contient 5 photos. Pour les retrouver plus facilement, vous pouvez passer par la Galerie (ici), en cliquant sur les vignettes vous arriverez sur les photos que vous désirez voir. En passant par les Albums (ici)  vous trouverez les photos par pays  par villes et par artistes.

     

     

    N'hésitez pas à laisser un commentaire sous les photos ou dans le livre d'Or. Merci.

  • 564 - Epsylon Point - Passage Irène et Frédéric Joliot-Curie - Vitry-sur-Seine

    Epsylon Point - Passage Irène et Frédéric Joliot-Curie - Vitry-sur-Seine

     

     

    Epsylon Point, de son vrai nom Etienne Lelong (né à Tours, en 1950), est un peintre et musicien français né en 1950, précurseurs de l'art urbain  au début des années 1980 et pionnier du pochoir en couleur en France en 1982/1983, souvent associé à C215 ou Blek le Rat.

    Ancien élève des beaux arts de Dijon, d'abord photographe et performeur, il travaille avec de nombreuses techniques : affiches déchirées, tags, pochoirs sur toile ou sur mur. Ses influences sont très variées : futuristes, réalisme socialiste, peinture chinoise traditionnelle dont il a souvent utilisé les motifs dans ses pochoirs. Sa technique est basée sur des fonds très abstraits peints à main levée sur lesquels il repeint des pochoirs souvent inspirés de photos d'actualité ou de slogan politiques.

    En 1985, il participe au premier rassemblement du mouvement graffiti et d'art urbain à Bondy (Île-de-France), à l'initiative des VLP, avec Miss Tic, Blek le Rat, Banlieue-Banlieue, SP38, Jef Aérosol, Nuklé.Art, Speedy Graphito, Futura 2000…

    En 1987, à l'occasion du 10e anniversaire du Centre Pompidou, Epsylon Point fait partie des 95 artistes réunis dans l'exposition "Free Art, l'année Beaubourg" au "Free-Time" de la rue Saint-Martin, à Paris, avec, entre autres, Robert Compas, François Boisrond, Jérome  Mesnager, Miss Tic, SP 38, Banlieue-Banlieue, Jean Starck, Odt Saban, Lolochka, Henri Schurder, Monique Peytral, Päella Chimicos, Daniel Beaugeste, Pascal Barbe, Daniel Cueva, Rafael Gray, les VLP…

    « L’œil pétillant, le regard narquois. Le pochoir fait partie de sa manière de « vivre autrement » : au Moyen Âge, il aurait été troubadour. Fou de BD et fou de la rue, le pochoir a permis la rencontre de ses deux folies, pour son plus grand plaisir... Il œuvre avec sa complice la Cigne. »

    Epsylon Point participe au MUR en novembre 2007.


    2 commentaires
  • 563 - Vhils -  Alcantara - Lisboa

    Vhils -  Alcantara - Lisboa

     

    Alexandre Farto alias Vhils est un street artiste portugais originaire de Lisbonne né en 1987. Mondialement connu pour ses oeuvres singulières, Vhils laisse son empreinte sur les murs de friches urbaines en gravant la matière. Par un jeu de « clair-obscur », et aux moyens de techniques souvent très surprenantes  (marteau piqueur, burin, marteau de tailleur de pierre, explosif, acide, etc..), Vhils « défonce » les murs pour laisser généralement apparaître des visages gigantesques, parfois ceux d’habitants du quartier, dont la qualité des traits laisse deviner une parfaite maîtrise technique et un immense talent artistique. Ses oeuvres ont la force d’une photographie N&B où contraste et lumière rendent plus intense la profondeur des rides, le détail pileux d’une barbe, l’intensité d’un regard, le poids du temps. En creusant les murs des quartiers désherités et des bâtiments menacés de démolition, ses zones de prédilection, Vhils s’amuse à découvrir les différentes strates, les couches intérieures que personnes ne voit. Il considère son travail comme une forme « d’archéologie contemporaine ». Sa technique de reverse graffiti ne lui permet jamais de connaître le résultat final avant de commencer son travail. C’est cette magie de la découverte qui l’anime.


    4 commentaires
  • 562 - Nadaone - Santiago de Compostela

    Nadaone - Santiago de Compostela

     

    Né en Suisse en 1975, David "NadaOne" Duvoisin est l'un des premiers artistes Graffiti dans le pays et a depuis consacré sans limites sa vie à cet Art Urbain depuis 1989. Il crée des concepts artistiques qui sont à la fois accrocheurs et colorés en reproduisant une large et impressionnante variété de sujets, et ce à n'importe quelle échelle et sur n'importe quelle surface, il apporte la vie à ses œuvres et, ce faisant, crée une expérience qui capte l'attention.

    Il travaille dans le domaine public depuis 1993 et a donc la capacité de comprendre les besoins et les impératifs en créant des modèles uniques et originaux qui deviennent de véritables œuvres d'art. Il a pu représenter officiellement la Suisse en voyageant et peignant à travers le monde à d'innombrables festivals et événements, NadaOne est une référence internationale dans ce domaine et a collaboré avec certains des plus grands noms de Graffiti et Street Art.

    Ses traits et sa technique de peinture reconnaissable et unique lui permettront de réaliser un grand nombre d'idées de Lettrage, Personnages atypiques, Fond et Concept Général de murs/sessions sur le plus d'endroits possibles....... (Source : nadaone.com )

     


    4 commentaires
  • 561 - Mega Matt - Rue de Ménilmontant - Paris 20

    Mega Matt - Rue de Ménilmontant - Paris 20

     

    Véritable puriste, discret et prolifique, Megamatt  est un artiste parisien qui a débuté dans le graffiti en 1995,  il puise son inspiration dans les jeux vidéo des années 90, on peut reconnaître facilement son interprétation du personnage du jeu vidéo Flashback  "Conrad B".  Ses oeuvres peuvent se confondre avec celles d' Invader.


    4 commentaires
  • 560 - Ender - Rue de la Mare - Paris 20

    Ender - Rue de la Mare - Paris 20

     

    Ender est né en 1973, vit et travaille à Paris. Comédien professionnel depuis plus de vingt ans, curieux des arts en général, il commence en 2008 à poser ses pochoirs sur les murs de Paris.

    C'est en metteur en scène qu'il pose ses œuvres sur les murs de Paris, Rome, Marseille, Strasbourg,Venise ou Florence, veillant à ce que le pochoir et le mur puissent au mieux dialoguer ensemble et surtout « parler » à ceux qui passeront devant,

    Ce sera en premier lieu la série des Mariolles, enfants espiègles et quelque peu insolents qui tirent la langue aux passant-spectateurs ; viendront ensuite, entre autres, les gargouilles, les personnages mythologiques et les anges. Le point commun à ses thèmes de prédilection réside dans la volonté d'emprunter des thèmes classiques pour mieux les imprégner du temps présent, ainsi les anges qui viennent se poser sur nos murs portent naturellement des sweat à capuche,

    Son travail d'atelier est présent dans des galeries de Paris, Marseille, Strasbourg et Nice. Il a de même participé à deux reprises au festival international d'art contemporain des Alpilles.

    Cité dans une douzaine de livres traitant d'art urbain, il est l'un des rares artistes français présent dans « Planet Banksy » édité aux états Unis en 2014. La monographie « Ender, la comédie urbaine » préfacée par Jef Aérosol est parue aux éditions critères dans la collection opus délits en 2013 .  ( Source : Artsper )


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique